Hub'Eau - Qualité des cours d'eau

Qualité physico-chimique des cours d'eau

Description

Description fonctionnelle de l’API Qualité des cours d’eau

L’API Chimie des cours d’eau de Hub’Eau permet d’accéder aux données sur la qualité physico-chimique des fleuves, rivières et plans d’eau. Depuis la fin février 2018, l’ensemble des données sur la France entière (y compris les DROM) est disponible, en provenance de Naïades. Plus de 125 millions d’analyses réparties sur 18 000 stations sont disponibles. Les données sont exposées sous la forme d’une API REST, les formats supportés sont : JSON, GeoJSON et CSV.

Un ensemble de 4 méthodes permet de rechercher l’ensemble des informations liées à la qualité physico-chimiques des eaux superficielles continentales (cours d’eau et plans d’eau) :

  • station_pc : permet de rechercher les stations (lieux de mesure) sur les cours d’eau ou plans d’eau où des prélèvements d’eau ont eu lieu en vue de faire des analyses de la qualité de l’eau ;
  • operation_pc : permet de connaître les opérations de prélèvement ayant eu lieu sur les stations ;
  • condition_environnementale_pc : permet de rechercher les conditions environnementales (température de l’air, présence de feuilles, mousses, irisations, etc) lors des opérations de prélèvements physico-chimiques ;
  • analyse_pc : permet de rechercher les analyses physico-chimiques effectuées sur les échantillons confectionnés lors des opérations de prélèvement sur les différentes stations. Ces analyses concernent différents paramètres physico-chimiques comme la conductivité, les nitrates, les substances pesticides, les métaux lourds…

Les données sont issues de la base de données Naïades. Elles sont mises à jour au même rythme que la base Naïades, à savoir tous les ans. La dernière mise à jour des données a eu lieu le 23 février 2018.

Quelques statistiques sur les données :

  • 18 088 stations ont fait l’objet d’au moins une opération de prélèvement.
  • 1 120 560 opérations de prélèvement sont répertoriées entre 1960 et 2017.
  • Ces opérations de prélèvement ont donné lieu à 125 746 527 analyses concernant 1792 paramètres physico-chimiques différents.
  • Le paramètre le plus mesuré est la Température de l’eau (code 1301) avec 1 190 072 analyses.
  • L’année comportant le plus de mesures est l’année 2015 où ont eu lieu 59 298 opérations de prélèvement ayant conduit à 13 109 401 analyses.
  • La station la plus suivie est le “Rhône à Arles 2 au Pont de Trinquetaille”, de code 06131550, avec 423 481 analyses.

Dernières évolutions de l’API Qualité des cours d’eau de Hub’Eau:

  • 26/02/2018 : passage à la v1 : changement de la structure de l’API avec mise à disposition des données sur la France entière (la v0 ne proposait que les bassins Adour-Garonne et Loire-Bretagne) et ajout d’informations comme les conditions environnementales des prélèvements
  • 29/11/2017 : ajout de l’attribut api_version (string) dans la réponse : version de l’API
  • 04/05/2017 : mise à jour de l’adresse de l’API api.hubeau.fr vers hubeau.eaufrance.fr/
  • 25/10/2016 : ajout des données qualité des rivières de l’agence de l’eau Loire Bretagne
  • 21/09/2016 : ajout des libellés SANDRE à côté des codes SANDRE dans la réponse
  • 08/08/2016 : ajout du paramètre fields, la valeur est une liste des champs souhaités dans la réponse, par exemple fields=code_station,localisation

Connaissez-vous Hub’Eau ?

Simplifier l’accès aux données sur l’eau

Service pérenne de la toile Eau France, Hub’Eau met à disposition des API Rest favorisant l’accès aux données du SIE dans des formats simples d’emploi et propices à la réutilisation (CSV, JSON, GeoJSON). Fondé sur une infrastructure et des méthodes adaptées au traitement et au stockage de données massives, les APIs Hub’Eau garantissent les meilleures performances de disponibilité. Hub’Eau est le résultat de la collaboration de l’AFB et du BRGM dans le cadre du pôle de recherche et d’innovation en interopérabilité des systèmes d’information distribués sur l’eau : INSIDE.

Les autres API disponibles à ce jour dans Hub’Eau sont :

Un service en co-construction

Pour des APIs toujours plus en phase avec les besoins utilisateurs, Hub’Eau inaugure en 2018 une politique de bêta testing en organisant une campagne de tests ouverte avant la mise la mise en production de chaque nouvelle API. D’une durée de 30 à 45 jours, ces campagnes ont pour objectif de recueillir un maximum de retour d’expérience des utilisateurs sur les points forts et les points faibles des API en construction. Pour être informé de la sortie des nouvelles API et les tester en avant-première, inscrivez-vous à la newsletter !

Exemples de réutilisation

Glossaire

AFB

L’AFB (Agence Française de la Biodiversité) a été créée le 1er janvier 2017. Elle regroupe l’Agence des aires marines protégées, l’Atelier technique des espaces naturels, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques et les Parcs nationaux de France. L’AFB , établissement public du ministère en charge de l’environnement, exerce des missions d’appui à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité et des milieux terrestres, aquatiques et marins. Elle vient en appui aux acteurs publics mais travaille également en partenariat étroit avec les acteurs socio-économiques. Elle a aussi vocation à aller à la rencontre du public pour mobiliser les citoyens en faveur de la biodiversité. En matière d’espaces protégés, elle gère notamment les parcs naturels marins et le sanctuaire de mammifères marins Agoa aux Antilles. Elle est opératrice et animatrice de sites Natura 2000 en mer. Les parcs nationaux sont rattachés à l’Agence, des synergies fortes sont mises en place avec eux.

Agence de l’Eau

Les Agences de l’Eau sont des établissements publics du ministère chargé du développement durable. Au nombre de six en France Métropolitaine, elles ont pour missions de contribuer à réduire les pollutions de toutes origines et à protéger les ressources en eau et les milieux aquatiques. Les agences de l’eau mettent en œuvre, dans les sept bassins hydrographiques métropolitains, les objectifs et les dispositions des schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE, plans de gestion français de la directive cadre sur l’eau et leur déclinaison locale, les SAGE), en favorisant une gestion équilibrée et économe de la ressource en eau et des milieux aquatiques, l’alimentation en eau potable, la régulation des crues et le développement durable des activités économiques. Acteurs de la mise en œuvre de la politique publique de l’eau, organisée en France autour du principe de la gestion concertée par bassin versant, les agences de l’eau exercent leurs missions dans le cadre de programmes d’actions pluriannuels avec pour objectif final l’atteinte du bon état des eaux (selon la directive cadre sur l’eau d’octobre 2000).

BRGM

Le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), service géologique national français, est l’établissement public de référence dans les applications des sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Le BRGM assure notamment la diffusion de données géologiques et environnementales via les technologies de l’information et de la communication, avec pour objectif la mise à disposition des pouvoirs publics, des acteurs économiques et du grand public d’informations géoréférencées pour appuyer leurs décisions. Parmi les domaines de compétence du BRGM figurent les infrastructures informatiques de diffusion, calcul, simulation-visualisation 3D et réalité virtuelle ainsi que l’interopérabilité.

Naïades

Naïades est l’interface nationale pour l’accès aux données des rivières et des lacs. Elle permet aux utilisateurs d’accéder aux données collectées par les agences de l’eau, les offices de l’eau et l’AFB sur les paramètres physiques, les concentrations de substances chimiques, les inventaires d’espèces et l’hydromorphologie en un point unique dans des formats standardisés.

SANDRE

Le SANDRE (Service d’Administration Nationale des Données et Référentiels sur l’Eau) a pour mission d’établir et de mettre à disposition le référentiel des données sur l’eau du SIE (Système d’Information sur l’Eau). Ce référentiel, composé de spécifications techniques et de listes de codes libres d’utilisation, décrit les modalités d’échange des données sur l’eau à l’échelle de la France. D’un point de vue informatique, le Sandre garantit l’interopérabilité des systèmes d’information relatifs à l’eau.

Documentation technique