Hub'Eau - Qualité des nappes d'eau souterraine

Qualité physico-chimique des nappes d'eau souterraine

Description

Description fonctionnelle de l’API Qualité des nappes d’eau souterraine

L’API Qualité des nappes d’eau souterraine de Hub’Eau permet d’accéder aux données sur la qualité physico-chimique des nappes d’eau souterraines françaises. Ces données sont issues de la banque nationale d’Accès aux Données sur les Eaux Souterraines ADES. Au 29 novembre 2017, les données concernent 67 millions d’analyses réparties sur 74000 points d’eau. Les données sont exposées sous la forme d’une API REST, les formats supportés sont : JSON, GeoJSON et CSV.

Les différentes opérations possibles sont :

  • stations : permet de rechercher les stations de mesure de la qualité des eaux souterraines (ou points d’eau : puits, forages et sources) ;
  • analyses : permet de récupérer les résultats des analyses, concernant différents paramètres physico-chimiques comme la conductivité, les nitrates, les substances pesticides, les métaux…

La recherche des analyses est possible via de nombreux critères :

  • code du point d’eau,
  • code ou nom de commune,
  • département ou région,
  • code ou nom de bassin ou de circonscription administrative de bassin,
  • code ou nom d’aquifère (selon le référentiel BD LISA),
  • code ou nom de masse d’eau,
  • code ou nom de réseau de mesures,
  • coordonnées géographiques,
  • producteur des données,
  • code du paramètre analysé (nitrates, pH, glyphosate, etc) ou du groupe de paramètres (pesticides, métaux, etc),
  • code ou nom de la fraction analysée (eau brute, eau filtrée, etc),
  • code remarque de l’analyse (domaine de validité, < seuil de détection, > seuil de saturation, traces, etc),
  • code ou nom de la méthode d’analyse,
  • code ou nom du statut de l’analyse (donnée brute, contrôlée ou interprétée),
  • code ou nom de la qualification du résultat (correcte, incorrecte, incertaine),
  • dates mini et maxi de prélèvement,
  • valeurs mini et maxi du résultat de l’analyse.

Dernières évolutions de l’API Qualité des nappes d’eau souterraine:

  • 29/11/2017 : mise à disposition de la v1

Connaissez-vous Hub’Eau ?

Simplifier l’accès aux données sur l’eau

Service pérenne de la toile Eau France, Hub’Eau met à disposition des API Rest favorisant l’accès aux données du SIE dans des formats simples d’emploi et propices à la réutilisation (CSV, JSON, GeoJSON). Fondé sur une infrastructure et des méthodes adaptées au traitement et au stockage de données massives, les APIs Hub’Eau garantissent les meilleures performances de disponibilité. Hub’Eau est le résultat de la collaboration de l’AFB et du BRGM dans le cadre du pôle de recherche et d’innovation en interopérabilité des systèmes d’information distribués sur l’eau : INSIDE.

Les autres API disponibles à ce jour dans Hub’Eau sont :

Un service en co-construction

Pour des APIs toujours plus en phase avec les besoins utilisateurs, Hub’Eau inaugure en 2018 une politique de bêta testing en organisant une campagne de tests ouverte avant la mise la mise en production de chaque nouvelle API. D’une durée de 30 à 45 jours, ces campagnes ont pour objectif de recueillir un maximum de retour d’expérience des utilisateurs sur les points forts et les points faibles des API en construction. Pour être informé de la sortie des nouvelles API et les tester en avant-première, inscrivez-vous à la newsletter !

Exemples de réutilisation

Glossaire

ADES

ADES est la banque nationale d’Accès aux Données sur les Eaux Souterraines qui rassemble sur son site internet public des données quantitatives et qualitatives relatives aux eaux souterraines, dont les objectifs sont de constituer un outil de collecte et de conservation des données sur les eaux souterraines, d’être mobilisable par un large ensemble de partenaires, de permettre les traitements nécessaires à l’action de chacun des partenaires, d’être le guichet d’accès aux informations sur les eaux souterraines, d’avoir un suivi de l’état patrimonial des ressources pour répondre à la politique des eaux souterraines, et enfin d’adopter au niveau national un principe de transparence et d’accessibilité aux données sur les eaux souterraines.

AFB

L’AFB (Agence Française de la Biodiversité) a été créée le 1er janvier 2017. Elle regroupe l’Agence des aires marines protégées, l’Atelier technique des espaces naturels, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques et les Parcs nationaux de France. L’AFB , établissement public du ministère en charge de l’environnement, exerce des missions d’appui à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité et des milieux terrestres, aquatiques et marins. Elle vient en appui aux acteurs publics mais travaille également en partenariat étroit avec les acteurs socio-économiques. Elle a aussi vocation à aller à la rencontre du public pour mobiliser les citoyens en faveur de la biodiversité. En matière d’espaces protégés, elle gère notamment les parcs naturels marins et le sanctuaire de mammifères marins Agoa aux Antilles. Elle est opératrice et animatrice de sites Natura 2000 en mer. Les parcs nationaux sont rattachés à l’Agence, des synergies fortes sont mises en place avec eux.

Aquifère

Un aquifère est une formation géologique ou une roche, suffisamment poreuse et/ou fissurée (pour stocker de grandes quantités d’eau) tout en étant suffisamment perméable pour que l’eau puisse y circuler librement. Pour se représenter un aquifère, il faut imaginer un vaste réservoir naturel de stockage d’eau souterraine.

BRGM

Le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), service géologique national français, est l’établissement public de référence dans les applications des sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Le BRGM assure notamment la diffusion de données géologiques et environnementales via les technologies de l’information et de la communication, avec pour objectif la mise à disposition des pouvoirs publics, des acteurs économiques et du grand public d’informations géoréférencées pour appuyer leurs décisions. Parmi les domaines de compétence du BRGM figurent les infrastructures informatiques de diffusion, calcul, simulation-visualisation 3D et réalité virtuelle ainsi que l’interopérabilité.

Eaux souterraines

Les eaux souterraines désignent toutes les eaux se trouvant sous la surface du sol en contact direct avec le sol ou le sous-sol et qui transitent plus ou moins rapidement dans les fissures et les pores du sol.

Nappe d’eau souterraine

Une nappe d’eau souterraine est une eau contenue dans les interstices ou les fissures d’une roche du sous-sol qu’on nomme aquifère.

SANDRE

Le SANDRE (Service d’Administration Nationale des Données et Référentiels sur l’Eau) a pour mission d’établir et de mettre à disposition le référentiel des données sur l’eau du SIE (Système d’Information sur l’Eau). Ce référentiel, composé de spécifications techniques et de listes de codes libres d’utilisation, décrit les modalités d’échange des données sur l’eau à l’échelle de la France. D’un point de vue informatique, le Sandre garantit l’interopérabilité des systèmes d’information relatifs à l’eau.

Documentation technique